Enseignement supérieur/Les gens, l’institution et la pédagogie

Warning!

Are your sure you would like to delete this favorited item from your dashboard?

 

MALGRÉ TOUTES LES MERVEILLES DE LA TECHNOLOGIE – sa capacité à enrichir l’environnement d’apprentissage et à créer des occasions pédagogiques – il n’en demeure pas moins qu’une expérience éducative formelle ayant toujours recours à la technologie se solde souvent par un déficit. Comme pour le travail de bureau, on peut être productif sans s’y rendre. Mais la plupart des étudiants, si on leur donne le choix, veulent être « présents », au moins à temps partiel. Les écoles ne sont pas seulement des immeubles de briques et de mortier, une collection d’endroits pour lire des livres ou assister à un cours ou encore des « guichets uniques » pour obtenir des ressources comme des laboratoires, des studios d’art, des théâtres et des bibliothèques. Ce sont des communautés. Les relations créées avec les enseignants et les autres étudiants peuvent extraordinairement inspirantes et motivantes, tout comme peuvent l’être les espaces dans lesquels l’apprentissage a lieu.

Afin d’être concurrentielles, des institutions installent parfois à la hâte des technologies de dernier cri sans réfléchir à leur pertinence à long terme. La technologie ne peut pas remplacer de bons professeurs ou l’expérience d’apprendre de l’un de ses paires. Tout compte fait, l’éducation consiste peut-être à offrir des expériences intellectuelles, créatives et de vie, des expériences qui sont d’autant plus riches, lorsque partagées avec d’autres personnes. Selon des études, plus les étudiants interagissent avec les membres de la faculté, de l’administration et entre eux, plus ils participent activement au processus d’apprentissage.[31]

En créant une identité distinctive et en favorisant le sentiment d’appartenir à une communauté, la qualité des espaces d’apprentissage est aussi importante que ses ressources, qu’elles soient numériques ou non. Les écoles doivent comprendre des immeubles qui sont invitants et des espaces confortables qui permettent aux gens de lire, de parler, d’utiliser de la technologie et de créer des liens.

« Une université n’est qu’un regroupement d’édifices autour d’une bibliothèque. »

- Shelby Foote, historien et romancier américain

Comme le démontre la recherche de Gensler, les besoins variés des étudiants et des enseignants requièrent un large éventail d’espaces pour l’apprentissage. Des espaces organisés pour convenir aux besoins de tous ne sont pas assez souples et gênent l’interaction et les styles d’apprentissages actifs. Lorsque les immeubles en place imposent des limitations architecturales, la construction de nouveaux bâtiments offre l’occasion de concevoir des espaces d’apprentissage novateurs aux écoles. Par exemple, au lieu d’avoir des salles de classe en ligne le long d’un corridor de façon traditionnelle, il serait possible de positionner les salles de classe autour d’un espace ouvert commun où des étudiants et des professeurs pourraient bavarder et participer à divers types de processus pédagogiques. De vieux bâtiments, surtout les immeubles patrimoniaux peuvent limiter l’innovation. Cependant, l’ameublement, l’équipement audiovisuel et les autres technologies peuvent être utilisés pour soutenir des processus d’enseignement et d’apprentissage dans lesquels l’interaction et la mobilisation sont actives et continues.

Bien sûr, la salle de classe n’est qu’un élément du campus. Dans la bibliothèque Powell de UCLA, les étudiants « s’étendent sur des meubles futuristes avec des cafés et des en-cas à portée de main. L’époque de la bibliothèque en tant que repère de « moines » ou domaine des étudiants de deuxième cycle en manque de soleil, entourés de piles de livres et avec la tête enfouie dans une alvéole est révolue. »[32] À la bibliothèque, dans le local de l’association étudiante et dans les résidences, les étudiants et les éducateurs utilisent les espaces intermédiaires comme les salons, les cours et les atriums pour interagir entre eux et échanger de l’information.

Les cafétérias et les salles à manger sont des carrefours sociaux importants qui peuvent également fonctionner en tant qu’espaces d’apprentissage. Les tables de différentes tailles et formes, ainsi que les chaises confortables et des compartiments dotés d’une alimentation électrique et d’un éclairage encouragent les gens à utiliser ces espaces pour leurs groupes d’étude, le mentorat et d’autres activités d’apprentissage. La conception de campus qui tirent parti de l’apprentissage créatif qui a lieu dans de tels espaces intermédiaires peut aider les collèges et les universités à offrir une expérience pédagogique plus inclusive et stimulante.

Comme les étudiants, les enseignants et les administrateurs repensent la forme et la fonction des espaces d’apprentissage, les structures informelles tendent à être préférées à celles qui sont formelles et les espaces flexibles et fluides ont préséance sur les espaces catégoriels (bibliothèques, salles de conférence, salles de classe et cafétérias). Les frontières traditionnelles tendent à disparaître et l’apprentissage facilité par la technologie peut avoir lieu n’importe quand, n’importe où et en collaboration avec n’importe qui sur la planète. Les espaces physiques qui ont traditionnellement servi à l’apprentissage font l’objet d’une réévaluation, et ce, non seulement sur le plan de la relation étudiant-professeur, mais également en ce qui a trait à la santé et au bien-être des étudiants; cette réévaluation ne considère pas seulement l’utilisation et les coûts, mais également l’expérience et la durabilité.


En quoi les étudiants d’aujourd’hui diffèrent-ils de ceux des générations précédentes? Quelle est l’influence des étudiants, des corps professoraux, des technologies et des curriculums du 21e siècle sur la planification de l’espace intérieur? Comment les salles de classe doivent-elles être adaptées aux changements sur le plan de l’apprentissage et de l’enseignement? Comment pouvons-nous faciliter le changement dans des immeubles patrimoniaux? Dans le monde des affaires, comment pouvons-nous concevoir des milieux de travail qui vont attirer les natifs du numérique et maximiser leurs compétences?

Explorez les tendances actuelles et émergentes dans le monde de l’enseignement supérieur tout en découvrant les parallèles avec l’environnement de travail moderne avec un accent mis sur la flexibilité, la durabilité et les technologies de communications.

SHOW FILE PROPERTIES
file name

description

size

created

modified