Aucun détail n’est insignifiant : les matériaux

Warning!

Are your sure you would like to delete this favorited item from your dashboard?

Les matériaux

Dans le vocabulaire de la conception, la matérialité est un concept qui suggère que les matériaux façonnent notre perception de l’espace et des formes. Un panneau de contreplaqué de 4 pi x 4 pi cubes ne correspond pas à un panneau d’acier poli. Un bureau doté de murs en verre donne une tout autre sensation qu’une construction de cloisons sèches ou de briques. Du point de vue des propriétés physiques comme la densité et la texture et la résistance à la traction et la malléabilité, le bois est manifestement et essentiellement différent de l’acier, du verre ou de la brique. Le bois et l’acier diffèrent également sur le plan des associations culturelles et de leurs utilisations et significations historiques.

On associe les matériaux à des concepts et à des valeurs de même qu’à des qualités physiques. Les tubes en acier et le plastique ont tous deux été reconnus comme des symboles de modernité. D’une perspective du 21e siècle, le bois représente souvent la tradition, bien que le contreplaqué moulé était jadis la marque distinctive de la conception et de la fabrication progressistes, un matériau naturel transformé par la technologie le rendant plus léger, mieux adapté à la production de masse et capable de se mouler à la forme humaine. La création de nouvelles formes à partir de bois moulé était au cœur du travail des concepteurs du milieu du siècle dernier comme Charles Eames, Eero Saarinen et Arne Jacobsen, qui ont tous mis à l’épreuve la coque unique en bois contreplaqué, la hissant à un haut niveau de sophistication visuelle dans les années 1950. Lorsqu’il devint possible d’utiliser la fibre de verre et d’autres types de plastique pour concevoir du mobilier, la chaise de contreplaqué moulé a été délogée par de nouvelles conceptions novatrices fabriquées à partir de ces matériaux.

Les tissus maillés qui semblent omniprésents dans le bureau du 21e siècle sont à la fois un symbole d’innovation et de valeurs humaines. D’apparence, le tissu à mailles, bien que technique, est aussi organique. Côté fonctionnalité, il est solide et flexible. Utilisé comme composant d’un fauteuil de travail, le tissu maillé est aussi esthétique que fonctionnel, comblant le besoin de soutien et de confort qu’exige une période de travail prolongée et insufflant légèreté et transparence contemporaines.

Assurément, la majeure partie de l’histoire de la conception trace l’évolution des matériaux, l’exploration de leurs limites et possibilités et leur conversion en formes innovantes répondant aux nouveaux besoins. Aujourd’hui, les concepteurs ont accès à une gamme extraordinaire de matériaux – le bois et l’acier, le verre et le plastique, les tissus organiques et les fibres synthétiques tissées – de même qu’à de nouvelles technologies et à des procédés de production de pointe qui renouvellent l’utilisation des matériaux, améliorant ainsi leur fonction et embellissant notre environnement quotidien.

null
null
null


Il existe autant de façons d’écrire au sujet de la conception qu’il existe de pratiques de conception. Nous pouvons décrire, analyser, comparer, juger et classer; proposer des théories sur la créativité, la forme et la fonction sociale. Nous pouvons qualifier la conception de langage ou de mode de pensée. Ou encore, nous pouvons nous arrêter sur un volet essentiel de la conception, c’est-à-dire le détail. Bien qu’un détail puisse être de proportion modeste – un bouton, une couture, un fermoir, une moulure –, le sujet n’est pas pour autant banal. Le détail de conception est porteur de concepts plus vastes, peu importe sa taille. Sa portée par rapport à l’ensemble de l’objet peut être moindre, mais sa signification n’est pas moins profonde. Le détail rend la conception non seulement intelligible, mais également mémorable et significative. Télécharger Aucun détail n’est insignifiant pour l’explorer en détail.

SHOW FILE PROPERTIES
file name

description

size

created

modified